The news is by your side.
ban-enicem

Présidentielle 2020 : « Abe Sylla est la seule personne qui pourrait unir la Guinée, parce que… », dixit Dr Habibatou

79

Peu avant le départ de la Nouvelle génération pour la République (NGR) pour un périple à l’intérieur du pays, dans le cadre de la campagne présidentielle -nous vous le disions dans une précédente publication- la chargée des stratégie politiques du parti et épouse du leader, a accordé un entretien à conakryinfos. Dans la première partie (lire ici), Dr Habibatou Abé Sylla a expliqué les quatre roues motrices  que compte exploiter son parti pour renflouer la caisse de l’Etat et développer le pays. Mais avant, elle    a indiqué les préalables portant sur le socle de la bonne gouvernance. Lisez !

« Nous entamons une tournée à l’intérieur du pays. Mais au lieu de faire des grands rassemblements, on va faire les petits rassemblements, parce que l’état d’urgence a été étendu encore. Malheureusement, le temps n’est pas assez suffisant pour faire tout ça mais on espère y arriver. La NGR est le premier parti politique qui a fait entrer l’idée de porte à porte. Ça n’existait même pas avant.

 Je ne sais pas si vous suivez un peu ce qui se passe à la RTG. Jusqu’à maintenant la NGR est le seul parti qui a présenté un programme économique et pas n’importe lequel. C’est un programme économique qui a été vérifié, qui a été bien étudié et c’est le plus puissant que n’importe quel autre candidat puisse présenter.

 Un programme économique a pour but deux choses :  améliorer la situation socio-économique du guinéen et de la guinéenne, qui n’ont aucune structure de base, qui n’ont même pas le minimum. Ça, c’est un fait. Deuxièmement, développer le pays pour qu’il se rattrape, pour qu’il soit au niveau des autres pays de la région, des autres pays de l’Afrique et même les autres pays internationaux. Donc ça c’est les deux buts du programme.

 D’abord,  un  programme est basé sur le socle de la gouvernance qui est la fondation. Vous ne pouvez pas bâtir sur cette fondation qui est malade. Tout va s’écrouler ! Il faut donc assainir la fondation. Le socle de la gouvernance a trois volets : d’abord la justice. Tous les guinéens et toutes les guinéennes doivent être égaux face à la loi. La loi doit traiter tout le monde sur le même pied d’égalité, du président au dernier échelon de la société. Tout le monde doit être égal, chose qu’on n’a pas. Le fait qu’on n’a pas de justice, les guinéens, eux-mêmes, ne peuvent venir investir dans leur pays. Ils ont peur.  Il en est de même au niveau des étrangers. Ils ne peuvent pas venir sachant que s’ils ont recours à la justice, celle-ci n’est pas de leur côté.

 Le deuxième point c’est la sécurité. Il faut la sécurité pour le peuple guinéen, la sécurité des biens. Il faut la sécurité des frontières, la sécurité même des régions, qu’apparemment la division ethnique est tellement profonde que les régions se voient comme des ennemis. Donc, il faut même instaurer une sécurité régionale. Ça c’est la sécurité. Si vous n’avez pas encore de sécurité, vous n’avez pas d’investisseurs. Même les guinéens qui sont sur place ont peur d’investir.

 Le troisième point du socle de gouvernance, c’est la bonne gouvernance. Et il y a deux points essentiels dans la bonne gouvernance : il y a la corruption. Il faut mettre un terme à la corruption. Ce n’est pas facile, c’est un long marathon ! Pour le faire, on doit se poser des questions de savoir pourquoi les gens sont corrompus ? Pourquoi quand on commence avec une somme à la base, vous ne recevez que des miettes u sommet ? C’est parce que les gens sont mal payés. Vous passez en ville, il y a le policier qui vous arrête, vous pensez que vous commis une infraction, non !  Il vous arrête pour vous demander un peu d’argent pour mettre l’essence dans sa moto. Ça ce n’est pas normal dans un pays aussi riche que la Guinée. On ne peut pas juste dire qu’on va faire ceci ou cela sans soigner la racine, sans soigner la base. Et, la base est que les gens sont très mal payés pendant que la vie est un très chère en Guinée. Donc, quand vous avez tout ça, vous pouvez transformer tout ce que vous voulez mais, la corruption va rester. La richesse que la Guinée a est incroyable, elle dépasse la France, la Belgique, le Maroc… Elle dépasse même quelques pays américains.  Et, en plus de ça, elle n’a que 12000000 de personnes. Ces citoyens doivent être riches. Ils ne doivent pas vivre dans la pauvreté qu’on voit.

Le deuxième point sur la corruption : vous ne pouvez pas l’interdire aux autre sans appliquer cette interdiction sur vous-même. Ça doit s’appliquer à tout le monde. Le leader doit se comporter en exemple. Il est le premier à être juger s’il est corrompu. Que ce soit lui, sa famille, son environnement, c’est la tolérance zéro pour tout le monde. Si vous ne vous comporter pas en exemple, personne ne va vous suivre. Si la tête est corrompue, le reste fera la même chose.

 Le deuxième point de la bonne gouvernance, c’est l’unité du pays. Le pays est tellement divisé que sa force est divisée. Il est faible. Par exemple, regardez ce qui s’est passé au Mali. Les Guinéens ne peuvent pas le faire ça parce qu’ils sont divisés. Les guinéens ne peuvent pas sortir en tant qu’un seul homme qu’ils sont divisés et ça, ça s’applique à l’économie, ça s’applique à la vie sociale, ça s’applique à la vie politique, ça s’applique à tous les niveaux. La force que la Guinée devait avoir est divisée en quatre à cause de l’ethnocentrisme. Donc, il faut unir les Guinée !

 Abe Sylla est la seule personne qui pourrait unir parce qu’il a déjà prouvé sur le plan personnel. Dans ses compagnies, il ne regarde jamais l’ethnie de la personne, il ne va même pas vous demander d’où vous venez, il regarde la compétence. C’est par compétence que vous êtes recrutés et non par ethnie. C’est exactement ce qui doit s’appliquer avec le gouvernement. Et là, ce qu’on voit, c’est un gouvernement malinké 100%. Est-ce que vraiment tous les malinkés sont supérieurs aux autres ethnies ? Non ! Il faut prendre les meilleurs guinéens du pays sans considération ethnique. Il n’y a pas que le gouvernement mais, apparemment le rêve de chaque jeune, c’est de travailler au gouvernement. Or, il y a d’autres domaine où on peut vraiment s’enrichir 10 fois plus que ce qu’on touche au gouvernement. Donc ça c’est le socle de gouvernance.  Avec lequel, sans investir dans le pays, sans rien faire, juste en fixant quelque chose dans ce socle de la gouvernance –  à commencer par la lutte contre la corruption- vous allez réussir mettre dans la caisse de l’état, environ 40% du budget national. Aussi, avec la justice sociale et la lutte contre la corruption, vous allez créer un flux de gens qui vont commencer à revenir au pays parce qu’il y a une certaine sécurité. »

 Propos recueillis par

Ali Mohamed Nasterlin

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français