The news is by your side.
ban-enicem

Le parti RRN demande la libération de son président arrêté à Beyla

18

[dropcap]D[/dropcap]ans une déclaration rendue publique mercredi 22 février 2017, à leur siège sis à Sangoyah dans la commune de Matoto, les membres du bureau politique  national  du Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRN) ont demandé la libération de leur président, Abdoulaye Kourouma arrêté le mardi  dernier  par les autorités préfectorales de Beyla. Il est  accusé de « rébellion et de tentative de coup d’Etat ».

Dans cette déclaration lue par Alpha Kabinet Keita, membre du bureau national de la jeunesse dit avoir porté à la connaissance de l’opinion nationale et internationale  que leur leader Abdoulaye Kourouma arrêté depuis le mardi 14 février 2017.

« Notre leader Abdoulaye Kourouma se trouve de nos jours détenu et privé de ses droits à Beyla depuis mardi 14 février 2017. A cet effet, il est accusé par l’autorité  préfectorale de Beyla avec la complicité d’un nommé  Kemo Condé dit Akesh de rébellion et de tentative de coup d’Etat. Au regard de la légèreté de ces accusations et de son arrestation arbitraire, nous demandons sa libération immédiate pure et simple, et sans condition ».

Le parti a ainsi lancé un appel solennel à l’Etat, à  l’ensemble de la classe politique, aux médias publics et privés, aux ambassades et à la société civile guinéenne pour une justice juste et équitable.

Selon les membres du bureau politique national du RRN, leur leader a été arrêté au moment où il s’est rendu à Beyla pour résoudre un problème d’ordre communautaire et  au moment qu’il sortait, il fut intercepté par des inconnus qui l’ont conduit dans un endroit qu’il ne connait pas.

« Nous croyons à son arrestation, sinon il serait là depuis longtemps. Au cas où nous serons pas entendus, nous  comptons  saisir la justice », a conclu Alpha Kabinet Keita.

 

Balla Moussa Traoré

Conakryinfos.com

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français