The news is by your side.

Ibrahima Sory Diallo : « A l’assemblée, j’ai compris que le comportement d’un député n’est pas comme celui d’un simple citoyen »

les Annonces 224
108

Le parlement guinéen est depuis mardi, 07 Juillet 2021 entré en vacances. Après 09 mois de sessions, Honorable Ibrahima Sory Diallo député de l’opposition a, au cours d’une interview accordée à notre rédaction, expliqué le rôle tant bien utile, d’un député qui est contraire à celui d’un citoyen libre. Le président du BOC (Bloc de l’opposition constructive) n’a pas manqué de rappeler certains travaux abattus et en cours.

Conakryinfos  : Honorable Ibrahima Sory DIALLO, vous rentrez en vacances dès ce mardi, en peu de mots, que peut-on retenir de ces neuf mois de travaux à l’hémicycle ?

Hon. Ibrahiama Sory DIALLO : nous sommes là depuis 9 mois et nous n’avons pas mal apporté comme renouveau à l’assemblée nationale. Ce qui m’a plus marqué d’ailleurs dans ces travaux, c’est le fait qu’on a pu trouver un site pour le siège du parlement en banlieue de Conakry. Nous avons été dotés d’ordinateurs, nos assistants également. Nos bureaux comme vous pouvez le constater, ont été rénovés. L’internet, les interphones, tout est aujourd’hui à notre disposition dans le seul souci de bien travailler. Le personnel de l’assemblée a été formé aussi et ce, autour de plusieurs thématiques non des moindres.

Qu’est ce qui a changé chez Dr. Diallo, depuis que vous êtes député ?

J’ai compris qu’un député doit se conformer à la représentation nationale. Nous représentons au parlement, tout le peuple de Guinée. Il faut donc travailler pour un intérêt national et non personnel. Une fois à l’assemblée, le rôle d’un député c’est de représenter le peuple et non un parti politique. Nous devons assumer le contrôle de l’action gouvernementale en faveur de la nation.

J’ai fait connaissance avec beaucoup de députés qui faisaient la même chose que moi. Ici, nous avons travaillé sans guéguerres, sans injures, sans palabre autour d’un Président, Hon. Damaro qui, a été jusqu’ici à la hauteur des attentes de ses ces membres que nous sommes.

Honorable Damaro Camara, président de l’Assemblée nationale de Guinée.

Récemment avant ces vacances que vous entamez, le Président de l’assemblée a parlé du prolongement de la grâce présidentielle, qu’est-ce que vous pensez de ce sujet ?

J’ai apprécié la décision du Président Alpha Condé c’est pourquoi, nous nous sommes complétés au Président, Honorable Damaro Camara pour poser cette doléance mais, ce qu’il faut retenir aussi est qu’il faille le faire conforment à la loi. Je trouve qu’on ne peut pas gracier quelqu’un sans le juger au moins pour savoir ce qu’il a fait. Quand vous êtes jugés, vous interjetez appel et vous ne trouvez pas de voies de recours, c’est là où le président peut à mon avis, intervenir. C’est une personne condamnée qu’on gracie et non celle en détention provisoire.

Merci Honorable Ibrahima Sory Diallo

C’est à moi de vous remercier.

Avec le même député, nous reviendrons dans les prochains jours sur d’autres pans de cette interview accordée à la rédaction du www.conakryinfos.com en ce début de vacances parlementaires.

 

Entretien : Daouda Taban SYLLA-Kadiatou NDIAYE Tel : +224)626 10 39 72

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français