The news is by your side.
ban-enicem

Renforcement de capacités : De retour de Bamako, commissaire Marie Gomez honorée par sa hiérarchie à Conakry

444

Du retour de Bamako, capitale malienne où elle a récemment suivi une formation sur les ‘’Droits et protection de l’enfant’’ à l’école de maintien de la paix ‘’Alioune Blondin Bèye, la commissaire principale de police, Marie Gomez a reçu ce vendredi, 16 Juillet 2021 son satisfecit des mains de sa hiérarchie. La cérémonie s’est déroulée au ministère de la sécurité et de la protection civile dans la commune de Matam à Conakry.

C’est devant ses collègues du ministère de la sécurité et de la protection civile que la commissaire principale, Marie Gomez, a reçu son satisfécit des mains de la Direction  nationale de la police. Cette autre attestation à l’image de plusieurs autres décrochées par la Directrice générale adjointe de l’office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs-OPROGEM, a été obtenue après 05 jours de formations passées à l’école de maintien de la paix ‘’Alioune Alioune Blondin Bèye de Bamako.

Sous les appréciations et félicitations  l’heureuse récipiendaire  a voulu dédié ce trophée à sa hiérarchie policière.

« C’est un sentiment de joie qui m’anime aujourd’hui en ce recevant ce satisfecit, en sens que j’ai été la seule femme désignée par ma hiérarchie pour suivre cette formation, ce fut un honneur. C’est pourquoi, je me permets sans aucun doute, de dédier ce prix à ma hiérarchie policière pour la confiance qu’elle ne cesse de placer en ma personne. Je les rassure que cette formation reçue et les thèmes enseignés me seront très utiles et je les utiliserais non seulement en faveur de mon département mais aussi et surtout, de mon service (OPROGEM). » A-t-elle promis.

Plus loin, la commissaire dira que le combat ne s’arrête pas là, il sera plutôt continu.

« Je ne me limiterais pas là. En personne je suis déterminée, à travers le ministère de la sécurité et de la protection civile à accomplir une mission qui est celle de protéger les couches vulnérables dans notre pays, sous le signe de tolérance zéro. C’est pourquoi d’ailleurs, une autre formation en dehors du pays m’attend ce mois même, cette fois-ci autour du thème basé sur la ‘’Traite des enfants’’. Le train continue donc à marcher.

Comme elle, plusieurs autres policiers revenus de formations ont reçu des satisfécits des mains de la direction centrale de la police, le tout, à l’occasion de la cérémonie de remise d’un important lot de matériels remis au ministère de la sécurité par la Fondation KPC pour l’humanitaire, ce même vendredi.

Quelques images de la cérémonie de remise de satisfécits

Kadiatou Ndiaye-Taban SYLLA
+22)626103972
Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français