The news is by your side.
ban-enicem

ELECTIONS: Les Algériens boudent à nouveau les urne

22

 

Les Algériens ont voté samedi pour choisir leurs députés lors d’élections législatives anticipées, un scrutin rejeté par le mouvement contestataire du Hirak et une partie de l’opposition, et marqué par une très forte abstention.

Enjeu principal, le taux de participation national n’a atteint que 30,20%, le score le plus faible depuis au moins 20 ans pour des législatives, selon le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Chorfi.

À titre de comparaison, il se situait à 35,70% lors des dernières législatives de 2017 (42,90% en 2012). La participation est même en recul par rapport à la présidentielle de 2019, qui avait vu Abdelmadjid Tebboune élu avec seulement 40% des voix, soit une abstention record pour une telle élection. Il s’agissait des premières législatives depuis le soulèvement populaire inédit et pacifique, né le 22 février 2019 du rejet d’un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, poussé près de deux mois plus tard à la démission après 20 ans de règne.

Mais quoi qu’il arrive, le pouvoir s’en accommodera. « Pour moi, le taux de participation n’a pas d’importance. Ce qui m’importe, c’est que ceux pour lesquels le peuple vote aient une légitimité suffisante », a d’ores et déjà expliqué le président Abdelmadjid Tebboune.

JA

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français