The news is by your side.
ban-enicem

Emmanuel Macron giflé par un homme lors d’un déplacement dans la Drôme

51

Le chef de l’Etat a été giflé par un homme lors d’un déplacement à Tain-l’Hermitage, dans la Drôme?. Sur une vidéo postée sur Twitter, on aperçoit Emmanuel Macron s’approcher des barrières où s’était amassé le public pour le saluer. Un homme avec un tee-shirt vert lui saisit alors le bras gauche et le gifle. Juste avant, est hurlé le cri de guerre royaliste « Montjoie Saint Denis ! », ainsi que « A bas la macronie ».

L’agresseur a été immédiatement maîtrisé par le service de sécurité du président, et interpellé par les gendarmes. Par ailleurs, selon nos informations confirmant celles de BFM TV, une deuxième personne a été arrêtée. Damien T. et Arthur C., âgés de 28 ans et originaires de la Drôme, ont été placés en garde à vue pour violence volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique. Inconnus de la justice, ils sont entendus par la brigade de gendarmerie de Tain-L’Hermitage. Une perquisition est en cours au domicile de l’un des deux hommes.

Castex appelle à un sursaut républicain

Rapidement, les premières réactions de personnalités politiques sont tombées. Dès le début des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, le Premier ministre a pris la parole pour dénoncer cette agression. « La politique ça ne peut en aucun cas être la violence, l’agression verbale, et encore moins l’agression physique. J’en appelle à un sursaut républicain, nous sommes tous concernés, il en va des fondements de notre démocratie », a déclaré Jean Castex.

Quelques minutes avant cet acte de violence, Emmanuel Macron avait appelé « tout le monde au respect et au calme » pour ne pas fragiliser la démocratie après la polémique déclenchée par les propos de Jean-Luc Mélenchon et la vidéo de menace de mort visant LFI. « Cette fois-ci vous commencez à comprendre que les violents passent à l’acte ? Je suis solidaire du Président », a réagi sur Twitter le chef de La France insoumise.

« Gifler le Président, c’est gifler la République »

« Je considère ce genre de comportement comme inadmissible », et « profondément condamnable dans une démocratie », a pour sa part déclaré Marine Le Pen. « Il est inadmissible de s’attaquer physiquement au président de la République, à des responsables politiques, mais plus encore au président qui est le Président », a insisté la dirigeante du Rassemblement national, en déplacement à Laxou (Meurthe-et-Moselle).

« Gifler le Président, c’est gifler la République. Intolérable, inacceptable », a de son côté estimé le patron des députés LR Damien Abad. « J’exprime toute ma solidarité avec le président de la République », a poursuivi le député Insoumis Eric Coquerel, rappelant avoir « été agressé en 2018 par des gens qui disaient « Montjoie Saint-Denis », de l’Action française ».

20minutes 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français