The news is by your side.
ban-enicem

Kindia : Un corps sans vie retrouvé brûlé vif sur le pont de Kènèndé

159

Un présumé voleur de motos a été brûlé vif dans la nuit de lundi à mardi sur le pont situé entre les quartiers de Fissa école et de Kènèndé dans la commune urbaine de Kindia.

Aussitôt brulé par une foule déchainée, le corps de la victime a été récupéré par les sapeurs-pompiers et déposé à la morgue de l’hôpital régional de Kindia.

Interrogé par Conakryinfos, l’infirmier chargé de la morgue à l’hôpital de Kindia, Alhassane Bangoura explique :

« Le corps de la personne brulée vive a été déposée à la morgue ici des sapeurs-pompiers accompagnés par trois chefs de quartiers, notamment Kènèndé, Fissa école et Abattoir 2 sous l’ordre du procureur de la République près le tribunal de première instance de Kindia. C’est un corps brûlé qui a été ramassé entre les quartiers de Fissa école et Kènèndé. Mais, il n’était pas identifié. On me disait que c’est un voleur. Mais on ne sait pas qu’est-ce qu’il a volé ? et où il volé ? », a-t-il expliqué.

Le pont sur lequel le drame s’est produit est un lieu dangereux. Chaque nuit, des bandits viennent s’installer pour retirer des motos et des objets de valeur aux usagers de la route.

Comme le témoigne Seydouba Camara, le chef de quartier de Fissa école.

« J’étais appelé à 7 heures par mon chef secteur, M. Barry, m’informant de la découverte d’un corps sur le pont de Kènèndé. Mais qui a brûlé ce corps ? On ne sait pas ! C’est ce qui est passé. On retire des motos aux gens, on bastonne des filles pour récupérer leurs téléphones toutes les nuits dans ce pont. C’est très fréquent. D’ailleurs, nous sollicitons de l’aide pour mettre fin au banditisme à Pompe Bougny jusqu’à la montée de Kènèndé. Pendant la nuit, ce tronçon est trop risqué pour les passants (…) », a-t-il expliqué.

Rachid Camara

Correspondant à Kindia

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français