The news is by your side.
ban-enicem

Déguerpissement à la SIG Madina : « Ce n’est dirigé contre personne », dixit (Mathurin Bangoura)

164

Depuis quelques semaines, la capitale guinéenne vit au rythme des déguerpissement et son lot de casses pour libérer les emprises de la route. Après la commune de Kaloum et plusieurs quartiers de la commune de Ratoma, c’est au tour de la SIG Madina de recevoir la visite des bulldozers. Ce mercredi, les opérations se sont déroulées présence de Dr Ibrahima Kourouma, ministre de la ville, qui en a profité pour en donner les principales raisons.

« Le dégagement des encombrants, de ceux qui occupent les emprises est fait pour deux choses. La première, c’est la sécurité des populations. Quand vous vous installez au niveau des trottoirs, ce sont les motos, ce sont les taxis. Combien d’accidents nous avons enregistrés dus à ces mauvaises habitudes ? On ne peut pas dénombrer ? La deuxième chose, c’est l’amélioration du cas de vie Guinéen. Nulle part, ce que nous connaissons dans les quartiers existe. Les voitures, les motos, les piétons, tous sont sur la même voie. L’amélioration du cadre de vie des Guinéens, je crois que c’est la deuxième cause qui a amené le Président de la République à nous instruire de faire en sorte que ces voies, ces emprises soient complètement libérées », explique-t-il

Le ministre de la ville a signalé tout de même « que ce n’est pas en faisant ça à la SIG qu’on va donner le signal. Non, je crois que la SIG fait partie de Conakry. La SIG est un quartier comme tous les autres, ce n’est pas un signal qu’on donne, la SIG, Dixinn, Matam sont tous pareils pour le Président de la République »

Pour sa part, Mathurin Bangoura, gouverneur de la ville de Conakry, également présent sur les lieux, s’est dit satisfait du déroulement des opérations. Selon lui, c’est pour le bien-être des populations de la ville de Conakry

« Ce que nous sommes en train de faire aujourd’hui, c’est pour le bien-être de la population. En tant que gouverneur de la ville de Conakry et que je sois accompagné par le ministère de la ville pour mener cette opération, j’avoue que c’est une fierté, car ce qui est en train d’être fait, la population de Conakry, c’est elle qui va bénéficier. On donne la possibilité aux motocyclettes, aux piétons, que chacun puisse circuler tranquillement. Il faudrait bien que les gens comprennent que ce qui est en train d’être fait n’est dirigé contre personne. On a commencé par la commune de Kaloum, celle qui abrite l’administration. C’est là où se trouve le chef d’État. À l’entrée même de la présidence, vous avez bien vu les opérations », indique le gouverneur de la ville.

Mamadou Aliou Diallo

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français