The news is by your side.
ban-enicem

Kindia : Plus de 500 personnes sommées de libérer l’ancienne gare ferroviaire pour la construction d’une nouvelle gare routière

709

Appuyée par le ministère des transports, la mairie de Kindia a engagé lundi les travaux de déguerpissements des occupants de l’ancienne gare ferroviaire de Kindia, actuellement occupée par des magasiniers, des acteurs de la filière bois et d’autres artisans.

Ils sont au total une cinquantaine de personnes concernées par « cette décision brusque signée » le 31 décembre par le ministre Aboubacar Sylla qui inquiètent ces occupants qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Pour les autorités locales du département des transports, l’enclenchement de ces travaux est loin d’être une surprise.

« Ce déguerpissement a eu lieu suite la demande de monsieur le maire de Kindia, Momodouba Bangoura, adressée à mes supérieurs, dont le Directeur national des chemins de fer et le ministre de transport. C’est une demande qui a beaucoup traîné .Il s’agit d’une demande pour faire une gare routière au sein de la gare ferroviaire de Kindia, parce que le lieu est resté longtemps inactif depuis 1975 ou 78 (…) », a déclaré le chef de la gare de Kindia, Ahmadou Barry.

Selon M. Barry qui dit avoir reçu une correspondance signée par le ministre de transport Aboubacar Sylla.

« Cette décision autorise l’installation provisoire d’une gare routière pour un contrat de 2 ans renouvelable au cas il n’y aurait pas de reprise de chemin de fer. En cas de reprise, une autre gare routière serait trouvée à cet effet. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, vous entendez tout ce bruit au dépôt. C’est l’exécution de cette tâche qui fait que les gens sont en train d’être déguerpis dans le coin », a-t-il indiqué.

Egalement concernée par cette décision, Mama, vendeuse de jus dans l’enceinte de la gare ferroviaire ne cache pas son angoisse.

« J’ai grandi ici en entreprenant le commerce avec ma maman. Nous sommes là depuis 1984. Maintenant que nous sommes déguerpis, on n’a plus où aller. J’ai simplement confié mes marchandises chez un voisin. Le reste est transporté à la maison. », a-t-elle raconté avec une voix cassée.

Selon les autorités locales, pour la réalisation des travaux de construction de la nouvelle gare routière de Kindia, aucun bâtiment colonial de l’ancienne ferroviaire ne sera détruit.

Rachid Camara, correspondant à Kindia

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français