The news is by your side.
ban-enicem

BOKE : le maire de DABIS et ses conseillers suspendu pour détournement de 8 milliards

79

Le maire de la commune rurale de Dabis, située à 53 km de la préfecture de Boké   est suspendu de ses fonctions du maire. Abdoul Goudoussy Manet, c’est son nom, est accusé de détournement de 8 milliards GNF venant de FODEL dans le cadre du développement local.

 

La décision est prise dimanche 20 septembre 2020 par Hassan Sanoussy Camara, préfet de Boké. Peu avant, délégation préfectorale dépêchée pour calmer les populations a été attaquée par les manifestants à Dabis.

« Ce dimanche j’ai convoqué tous les conseillers à mon bureau. Nous sommes allés à Dabis. Et on a été attaqué par les citoyens. Nous sommes sortis de justesse. Ils allaient nous frapper tous », raconte Jean Beavogui secrétaire général chargé des collectivités de Boké.  Qui précise que le maire est déjà blessé par les manifestants.

 

Selon lui, le comité d’appui à la gestion du Fodel est attendu dans la localité pour évaluer les projets réalisés et voir la somme allouée à la localité a été utilisée : « CAGF a donné 8 milliards à Dabis selon la clef de répartition. Dans ce montant, les jeunes et les femmes ont 2 milliards 4oo GNF. Comme on lui a donné le chèque, le maire n’aurai pas fait le compte-rendu à populations. On l’aurait vu comme ça en train de travailler ».   Dans la foulée, il indique le maire a acheté 8 motos TVS pour ceux qui surveillent les chantiers en construction, 15 tricycles pour transporter les gens lors des marchés hebdomadaires.

Pour sa défense, Goudoussy Manet dit avoir réalisé 5 grands projets : « j’ai fait un pont à Bourounda, une maison des jeunes, une route bombée qui mène à Syli konko, aménagées deux plaines et reconstruit le bloc administratif de notre commune. »

 

 Boké, Rachid Camara pour ConakryInfos.com 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français