The news is by your side.
ban-enicem

Abe Sylla à Apha Condé : « Ça suffit, Monsieur le président (…) »

173

Il l’a soutenu et accompagné durant la présidentielle de 2015, à présent, le président de la NGR, Ibrahima Abe Sylla n’en peut plus et tient à le faire savoir de vive voix. Et pour cause !

Dans une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux, Abe Sylla dit ‘’stop’’ au pouvoir d’Alpha Condé. Estimant que le cumul de dérives dans le pays devient de trop et que le peuple se doit de prendre son destin en main.

S’adressant au peuple de Guinée et au président Alpha Condé, le président de la NGR s’est montré plutôt captivant, convaincant et déterminé à en découdre avec un régime qui lui semble déliquescent et en fin de contrat, qui voudrait désespérément s’offrir une rallonge sur son bail, contre toute disposition constitutionnelle. Il s’agit bien de la Constitution du 7 mai 2010.

En dépit des atermoiements du président Alpha Condé pour répondre à la résolution de la convention nationale de son parti qui le désigne comme candidat à la prochaine présidentielle, le leader de la Nouvelle Génération pour la République dévoile déjà les arguments que pourrait avancer le chef de l’Etat pour justifier sa participation à cette compétition électorale.

« Il va dire qu’il n’en voulait pas, mais qu’il est forcé par la volonté populaire. Ou qu’il est un président bâtisseur et qu’il voudrait achever les chantiers ouverts dans le pays », rappelle M. Sylla.

Aussi, alors que certaines personnes persistent à croire qu’Alpha Condé pourrait bien surprendre tout le monde et désigner un successeur, l’ancien allié du pouvoir a déploré la carence de relève au sein du RPG Arc-en-ciel, malgré 10 ans d’exercice solitaire du pouvoir. Ceci ne fut qu’une confirmation de déclarations déjà diffusées par des membres du parti au pouvoir, des membres du gouvernement et des membres de partis alliés au RPG-Arc en Ciel.

« Personne autour du président Alpha Condé n’a la compétence ni l’expérience demandées, encore moins l’éthique pour être un bon choix pour les Guinéens. », martèle le président Abe Sylla.

Si, sans surprise, Alpha condé prend la résolution de se présenter à sa propre succession, le président de la NGR en déduit que le pays ne serait plus en démocratie. Et, de façon imagée, il présente un scénario redouté.

« Un tel pouvoir conduit à la fabrication des rois qui, de temps en temps, baissent les vitres de leurs voitures pour jeter des os pour l’opposition. Et cette dernière, enragée, jetterait des pierres contre leurs voitures sans pouvoir les arrêter. Les victimes se multiplieront, mais, le pouvoir continue son chemin », avertit M. Sylla.

De ce fait, déclare le leader de la NGR, un sursaut national dépourvu de toute violence s’impose.

« Pour lui, le temps de l’alternance sans violence, de l’encrage de la démocratie et de la liberté est arrivé.

« Si le peuple veut en finir avec toutes les velléités du pouvoir Alpha Condé, il lui faudra forcer le sort et dire ‘’ça suffit, Monsieur le président’’. La NGR est dans cette logique et compte sur tout le peuple de guinée sans distinction (…) », conclut-il.

 

Mamady Kaba

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français