The news is by your side.
ban-enicem
bann cote
bann cote

Kindia : La PCA de l’ANAFIC, Mme Christine Sagno, évalue le niveau de réalisation des travaux

91

L’ancienne ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Mme Christine Sagno, également présidente du Conseil d’administration de l’Agence nationale de financement des collectivités (ANAFIC), a effectué jeudi 16 juillet, une visite inopinée sur les chantiers de l’ANAFIC dans la préfecture de Kindia.

L’objectif de cette visite est d’évaluer le niveau d’avancement des travaux réalisés dans cette préfecture.

Interrogée par Conakryinfos, Mme Christine Sagno a livré ses sentiments : « Mes impressions sont très bonnes parce que je suis en mission au niveau de Kindia. Je profite alors pour regarder les infrastructures réalisées par l’ANAFIC et voir le niveau d’avancement des travaux. Je suis allé à Kolenten. Franchement, je suis très ravie de constater que leur marché est terminé. La seule chose que je leur demande, c’est d’entretenir ce bijou. Et je demande à l’autorité locale de mettre le marché à la disposition des bénéficiaires. Quant à l’infrastructure de la commune urbaine de Kindia, je voudrais tout simplement dire que je suis déçue de l’entreprise qui a eu ce contrat. La pose de la première pierre a eu lieu en 2019. Normalement, on devrait faire la réception provisoire maintenant. Ce n’est pas encouragement. En tout cas ; j’ai une déception totale. On ne pourra pas financer cette collectivité, parce que le financement de 2019 n’est pas encore consommé. Pourtant, la mairie les a financées à 75 %. Je ne sais pas pourquoi ils traînent à construire l’infrastructure. Le président Alpha Condé a priorisé le développement à la base. C’est pourquoi il a dédié les 15% des recettes minières au développement des communautés. Nous sommes en train de voir qu’est-ce qui a manqué dans les infrastructures réalisées en 2019. C’est-ce qu’on appelle dans notre jargon « le confortatif ». Si au niveau du marché par exemple, il manquait quelque chose, on aurait ajouté. A mon retour, on verra avec la direction comment les ministres parrains vont passer dans les préfectures pour inaugurer ces différentes infrastructures parce que c’est eux qui ont fait la pose des premières pierres. Au départ, les gens pensaient que c’était un feu de paille. Qu’il ne s’agit pas de faire la pose des premières pierres, il faut inaugurer. On va leur prouver ce que le président de la République a décidé a été réalisé sur le terrain. Et les inaugurations seront lancées à la fois et au même moment dans les préfectures. », a déclaré Mme Sagno.

Par ailleurs, la présidente du Conseil d’administration de l’ANAFIC a apporté des précisions par rapport au retard des financements des collectivités.

« Même cette année, il y aura encore des financements. N’eût été la pandémie de Covid-19, on aurait doublé doubler les actions de l’ANAFIC dans les collectivités.

En outre, le chef du service régional de l’ANAFIC à Kindia, Julien Mano, a également exprimé sa colère sur la lenteur des travaux dans les différentes collectivités de Kindia.

« Dans ma région, nous avons 45 collectivités. Parmi ces 45 collectivités, aujourd’hui ils ont tous terminé à l’exception de la commune urbaine de Kindia et de Benty. Les explications données par le technicien selon le service régional ne tiennent pas. On ne peut pas imaginer que la préfecture qui abrite la région soit à ce niveau de retard. Je tiens à rappeler que toute collectivité qui ne présenterait pas son rapport d’exécution du PAI 2019, ne serait pas financée. », a martelé M. Mano.

Rachid Camara depuis Kindia

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français