The news is by your side.
ban-enicem
bann cote
bann cote

Covid-19 : 14 malades transférés au CREMS de Pastoria à Kindia, déjà 12 patients guéris

2 606

Situé à 5 Km du centre-ville de la préfecture de Kindia, le Centre de recherche en épidémiologie, microbiologie et de soins médicaux (CREMS) de Pastoria fait actuellement parler de lui dans le traitement des malades de Covid-19.

Construit et entièrement équipé par RUSAL, le CREMS a récemment reçu en provenance du centre de traitement de Conakry, treize patients atteints de Covid-19 qui, en moins de deux semaines, ont tous recouvré leur santé.

Après cet exploit médical, la Rédaction de Conakryinfos a rencontré cette semaine l’administrateur général du CREMS, Dr. Alya Latyr Sylla qui dirige ce centre situé à 135 Km de Conakry. Entretien.

Conakryinfos : Treize personnes testées positives ont été récemment transférées à au CREMS de Pastoria. Confirmez-vous cette nouvelle ?

Dr. Alya Latyr Sylla : C’est bien une réalité !  Treize personnes qui étaient admises au CHU de Donka à Conakry ont été transférés au CREMS de Pastoria à Kindia. Mais avant elles, il y avait déjà une première personne testée positive qui était venue de Télémélé. Ce qui a augmenté le nombre à 14 cas positifs admis au CREMS. Sur les 14 cas positifs, 12 personnes ont été guéries. Il ne reste plus que deux patients au centre qui continuent à poursuivre leur traitement. Dans la gestion du Covid-19, il ne faudrait pas refaire l’erreur qu’on avait commise pendant l’épidémie à virus Ebola. Car, une épidémie est une épidémie. Et elle a ses règles de jeu.

C’est-à-dire ?

Lorsqu’on se sent malade, il faut s’adresser aux médecins du centre de prise en charge. Cela peut vous sauver et sauver vos proches. Mais si vous décider de rester à la maison, cela peut mettre votre vie en danger. Mais aussi la vie de vos proches et celle des autres qui viendront vous dire bonjour.

Quels sont les symptômes de la maladie à coronavirus ?

Les symptômes du Covid-19 sont : la fièvre, une augmentation de la température, la toux sèche, la fatigue, des maux de gorge et des difficultés respiratoire. Mais ce qui est essentiel, c’est d’abord la fièvre, la toux et les difficultés respiratoires.

A ce jour, dès que vous sentez ces trois symptômes, mieux vaut d’abord vous isoler vous-même et être responsable en isolant vos proches. Prendre en contact avec des médecins ou des centres de prise en charge de Donka, Kamsar et le CREMS si vous êtes dans la préfecture de Kindia pour qu’on se situe sur votre situation. Lorsque vous avez ces symptômes, cela ne veut pas dire que vous souffrez du Covid-19. Ça peut être une autre maladie. Car, on a reçu des gens ici qui ont des symptômes de toux et de fièvre, mais qui n’étaient pas malades de coronavirus. On les appelle ‘’les non cas’’. Donc, il ne faut pas avoir peur de venir au centre de prise en charge.  Ensuite, si vous soupçonnez que vous êtes entré en contact avec une personne malade confirmée positive, mieux vaut venir vous dépister pour savoir si réellement vous avez la maladie ou pas. Autrement chercher à savoir votre statut sérologique.

Selon vous, pourquoi le centre de traitement de Donka est saturé, alors que le CREMS de Kindia traite aussi des cas confirmés de Covid-19 ?

Si vous voyez jusqu’à présent l’ANSS n’a pas encore envoyer des malades au CREMS de Kindia, c’est qu’ils ont suffisamment de places au centre de Donka qui prend le plus grand nombre de malades. On ne parle pas actuellement du centre de Nongo qui est en rénovation pour améliorer sa capacité d’accueil. Mais plutôt de Donka qui prend le plus grand nombre de malades. Le ministère de la Santé, à travers l’ANSS, avait dit qu’une fois que le centre de Conakry est débordé, qu’elle va envoyer des malades au CREMS de Kindia. Donc, depuis la déclaration de la pandémie de coronavirus en Guinée, c’est la première fois que le ministère de la Santé nous envoie des malades de Covid-19.

Face à la flambée des cas confirmés en Guinée, le CREMS de Kindia est-t-il réellement préparé à recevoir les malades de Covid-19 ?

Bien sûr ! Notre centre est bien apte à recevoir les malades de Covid-19. C’est pourquoi, sur autorisation de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (l’ANSS), le CREMS a reçu dans la nuit du 11 avril son premier patient atteint de la maladie à coronavirus. Ce malade déclaré positif à Télémélé a suivi des traitements ici qui ont abouti à sa guérison.

Je rappelle que le Centre de recherche en épidémiologie-microbiologie et des soins médicaux (CREMS) est un centre moderne de 60 lits et d’un matériel de dernière génération. En recevant des malades de Covid-19, le CREMS de RUSAL poursuit son assistance à la Guinée dans la lutte contre les dangereuses épidémies.

Le CREMS a été construit et entièrement équipé par RUSAL dans la région de Kindia en 2015 au moment du pic de l’épidémie d’Ebola pour lutter contre la propagation de cette maladie mortelle en Guinée.

En 2017, une partie de la structure du CREMS a été transformée en un complexe de laboratoire moderne, permettant, dans des conditions stationnaires, d’effectuer des tests de laboratoire avec un haut niveau de protection. Le travail sur la réorganisation de la partie des locaux a été effectué par RUSAL dans les plus brefs délais, en tenant compte de toutes les normes internationales. RUSAL a également fourni une assistance clé pour la livraison et l’installation d’équipements de haute précision conçus pour ce laboratoire, pesant plus de 50 tonnes.

Aujourd’hui, ce laboratoire du Rospotrebnadzor créé sur la base du Centre de recherche en épidémiologie-microbiologie et des soins médicaux (CREMS), en collaboration avec l’Institut de recherche biologique de la Guinée (IRBAG, Kindia) fait partie du centre de recherche scientifique russo-guinéen d’épidémiologie et de prévention des maladies infectieuses.

Au regard de tout ce que j’ai dit ci-haut et des cas de guérison constatés ces derniers jours, je peux vous sans ambages que notre centre est bel et bien prêt à recevoir des malades du Covid-19.

A votre avis, la préfecture de Kindia a-t-elle enregistré des cas de Covid-19 ?

A part ceux qui sont venus de Conakry et celui qui est venu de Télémélé, je n’ai pas connaissance de cas positif ici. En ma connaissance, la préfecture de Kindia n’a pas encore connu de cas avéré de Covid-19. Le malade de Télémélé qui a été le premier à être admis ici est sorti en première position.

Avez-vous un message à lancer ?       

Pour réussir la riposte contre le Covid-19, je dirai aux autorités que ce n’est pas le moment de lâcher prise. Car Conakry est proche de Kindia, et nous sommes en contact tous les jours avec les populations de venues de la capitale. Les gens continuent d’aller et de revenir. Normalement, on aurait bouclé Conakry par rapport à la rentrée et la sortie. Et réglementer les choses par rapport aux besoins strictement indispensables, notamment des besoins de nourriture, de carburant et de médicament pour ne pas que les malades de Conakry propagent la maladie à travers toutes les régions de la Guinée. Si la maladie va dépasser les limites de Conakry, cela risque d’être une catastrophe.

Merci monsieur le Directeur.

C’est à moi de vous remercier.

 

 

Un entretien réalisé par Rachid Camara

Correspondant de Conakryinfos à Kindia

Tel : 623 13 32 32

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français