The news is by your side.
ban-enicem
bann cote
bann cote

Abdourahmane Sanoh du FNDC : « Il y a eu plus de 21 morts enregistrés à Nzérékoré.»

68

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a fustigé mercredi, au cours d’un point de presse, les violences survenues le jour et après le double scrutin du 22 mars dernier. Des violences qu’il attribue aux forces de défense et de sécurité.

« Le double scrutin de dimanche a enregistré plusieurs cas de morts, notamment, 9 morts à Conakry, un à Dubréka, un à Mamou et plus de 21 personnes tuées à N’Nzérékoré à la date du mardi 24 mars à 13 heures et des centaines de blessés par balles. », a déclaré le coordinateur général du FNDC, Abdourahmane Sanoh.

Et d’ajouter : « Au cours de ces sombres journées, les lieux de culte ont été incendiés et des bâtiments publics et privés ont été pillés et vandalisés par les forces de l’ordre et la milice. ».

Face à cette situation, il a indiqué qu’il est hors de question pour le FNDC de reconnaître une institution ou une constitution issue de cette mascarade électorale.

« Le peuple de Guinée ne reconnaît que la Constitution de mai 2010. », a martelé M. Sanoh.

Mohamed Sylla

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français