The news is by your side.
ban-enicem
bann cote
bann cote

Lamine Kamissoko du RPG : «Je n’ai pas vu des leaders aussi menteurs que Cellou et Sidya»

46

A moins de dix jours des élections législatives couplées au référendum, mais très contestées, le parti au pouvoir reste droit dans ses bottes. Le RPG Arc-en-ciel ne compte pas fléchir devant ses farouches opposants.

D’ailleurs le président Alpha Condé a souhaité préparer des jeunes qui affronteront toute personne qui essaierait d’empêcher la tenue des scrutins.

Dans un entretien téléphonique accordé à la rédaction de Conakryinfos, le député du RPG Arc-en-ciel, également membre du bureau politique national du parti, Mohamed Lamine Kamissoko a appuyé les propos de son mentor, avant de s’attaquer aux leaders de l’UFDG et de l’UFR.

Conkryinfos : Bonsoir Monsieur Kamissoko !

Nous avons tous suivi le président Alpha Condé à Kissidougou. Dans son discours, il a souhaité préparer des jeunes qui frapperaient ceux qui tenteront de casser les urnes. Quelle est votre lecture ?

Lamine Kamissoko « Avant que le Président de la République ne fasse cette annonce là, c’est déjà une chose qui devait être faite par les forces de sécurité. Je l’ai toujours dit que l’un des principes de la démocratie, quand il s’agit d’une question nationale c’est la voix de la majorité, autrement dit, le référendum. Ça permet aux gens d’aller exprimer leur opinion. Il y a opinion favorable et opinion non favorable. Alors ceux qui ne sont pas d’accord pour la proposition du pouvoir en place, n’ont qu’à aller voter NON. Et ceux qui veulent aussi sont amenés à se mobiliser pour aller dire OUI. Sans qu’on s’insulte, sans qu’on ne se casse la gueule. Dans tout ce processus là, il y a eu des pertes en vies humaines, des dégâts matériels. Le seul moyen d’éviter tout cela, c’est le référendum »

Conkryinfos : Vous parlez de pertes en vie humaine et des dégâts matériels. Alors à qui la faute selon vous?

Lamine Kamissoko : « C’est la faute à des leaders politiques et à des organisations sociales, qui sont en train de diaboliser la proposition qui a été faite par rapport à la nouvelle constitution. Si le président demande aux gens d’aller exprimer leur opinion et que des partis politiques disent qu’il n’y aura pas de vote, c’est grave. Soit ce sont les partis qui décident, soit c’est le président qui dirige la nation. Celui qui empêche des gens à aller voter, c’est lui qui déclare la guerre. Ce dernier veut de la provocation. Et s’ils provoquent, la réaction ne se fera pas attendre. Nous allons réagir ».

Conkryinfos : Ce qui veut dire que vous partagez l’avis du président qui souhaite préparer des jeunes qui frapperaient toute personne souhaitant empêcher les élections ?

Lamine Kamissoko : « Si nous arrivons à ce jour, et que des individus tels que nous avons entendu à l’Assemblée générale de l’UFDG, qui consiste à dire qu’il n’y aura pas de vote. Si nous trouvons des individus qui saccagent les lieux de vote, c’est que ce sont eux qui déclarent la provocation. Si le professeur Alpha Condé donne l’ordre à la police et à la gendarmerie d’arrêter toute personne qui tente d’empêcher les élections, des gens diront que le président est entrain de massacrer la population. L’UFDG va interpréter autrement, parce que je n’ai jamais vu un leader aussi menteur que Sidya et Dalein. Je n’ai jamais vu des leaders politiques menteurs comme ces deux leaders. Ils ont eu la chance de tomber sur le professeur Alpha Condé. Si c’était moi à la place du président, ces leaders allaient se soumettre sinon ils quittent le pays, obligatoirement ».

Conkryinfos : Un message à l’ensemble du peuple de Guinée ?

Lamine Kamissoko : « Il faut qu’on laisse les gens qui veulent aller voter, aller voter. Que ceux qui ne veulent pas voter, restent à la maison, c’est la démocratie. Personne n’est obligé d’aller voter. Mais il faut que nous Guinéens que nous nous aimions, que nous nous respections. Nous sommes tous égaux. Il n’y a pas de supérieurs, ni d’intérieurs »

Conkryinfos : Merci Monsieur Kamissoko

Lamine Kamissoko : A moi de vous remercier

Interview téléphonique réalisée par Siradio Kaalan Diallo 622 56 62 43

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français