The news is by your side.
ban-enicem
bann cote
bann cote

L’UFR dénonce des exactions nocturnes des forces de défense et de sécurité à Conakry

9

Le vice-président de l’UFR, Ibrahima Bangoura a vigoureusement dénoncé samedi, lors de l’assemblée générale du parti, des arrestations arbitraires des militants de l’opposition par les forces de défense et de sécurité.

Face à ce qu’il a qualifié d’injustice, M. Bangoura a accusé les forces de défense et de sécurité de vouloir procéder à des exactions sommaires au service du pouvoir, tuant une vingtaine de civils en marge des manifestations du FNDC.

Il a également indiqué que ces exactions sont de nature à mettre en danger le travail quotidien des agents de maintien d’ordre sensés protéger les citoyens contre les violences.

« Aujourd’hui, il y a une grande inquiétude dans ce pays à cause de l’insécurité, des voix qui peuvent nous faire le basculement dans un pays. Ce basculement peut se faire avec des pratiques que nous vivons actuellement. Nous voyons des gens venir nuitamment cagoulés dans les concessions tard la nuit pour arrêter les gens. C’est ce qui peut emmener le basculement. », a déclaré Ibrahima Bangoura.

Très remonté, le vice-président de l’UFR a invité ses militants à la résistance face à de telles pratiques vis-à-vis des hommes en ténus.

« Venir arrêter des citoyens nuitamment, cela n’est prescrit dans aucune loi. C’est dangereux et ça pourrait faire basculer. Il faut qu’on arrête. Nous avons demandé à ce que les gens résistent à de telles pratiques parce que, dorénavant s’ils voient de telles choses se faire dans le quartier, que tout le monde achète des sifflets pour faire des alertes pour s’opposer à des actions comme ça. », a-t-il lancé.

De son côté, le député Saikou Yaya Barry a également fustigé l’intention délibérée des agents mettant en cause leur impartialité, avant de solliciter une enquête internationale sur les arrestations arbitraires en cours dans le pays.

Le FNDC annonce ses prochaines manifestations de résistance les mercredi et jeudi prochains sur l’ensemble du territoire contre le changement constitutionnel.

 

 Facely Diawara

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français