The news is by your side.
ban-enicem

Nouvelle Constitution : Opposé au projet, un juriste lance un défi aux rédacteurs de ce document

56

Le juriste Alpha Yaya Dramé, également avocat au barreau de Lille en France, a dénoncé mardi, au cours d’une conférence de presse à Conakry, l’inégalité de la décision du président Alpha Condé relative au changement constitutionnel en Guinée.

D’entrée, Me Dramé a balayé d’un revers de la main des arguments déclinés par le chef de l’État de vouloir doter le pays d’institutions modernes, conformément aux préoccupations des Guinéens, mais aussi et surtout donner la possibilité d’avoir une candidature indépendante aux prochaines consultations dans le pays.

Dans le cadre du respect des principes établis par la Constitution de 2010, le juriste s’est dit favorable à une éventuelle révision de la Constitution actuelle, avant de juger inopportune l’idée de changement constitutionnel.

« La Constitution en vigueur ne prévoit aucune disposition pour sa propre approbation. Donc, le changement de la Constitution n’est pas prévu, c’est la révision qui est prévue. C’est-à-dire le socle est là, mais il n’y a aucune disposition qui échappe à la règle, exceptée les intangibilités concernant le nombre et la durée de mandat qui ne peuvent pas être modifiés. », a-t-il déclaré, avant d’exprimer son désarroi à l’égard des modifications apportées dans l’avant-projet de la nouvelle Constitution.

En outre, Me Alpha Yaya Dramé a accusé le président de la République de vouloir changer la Constitution pour avoir une mainmise de la gestion du pouvoir.

« Le président de la République annonce officiellement dans une télévision étrangère qu’il est obligé de violer la Constitution. Alors, il doit nous dire quelle est la disposition de la Constitution de 2010 ou article qui le stipulent. Il n’y a rien de potable dans l’avant-projet plus qu’il existe au niveau de celle en vigueur. La disposition relative à la possibilité d’avoir une candidature indépendante aux élections législatives ou présidentielle, on n’a pas besoin de changer la Constitution, mais l’on peut réviser et passer à d’autres choses. Mais, voilà, s’il y a tout ce bruit autour de ce projet, en réalité, ce n’est pas le changement constitutionnel qui importe, mais c’est le but poursuivi. », a indiqué Me Dramé.

Au terme de sa communication, le juriste Alpha Yaya Drame, a lancé un défi à ceux qui ont rédigé le projet de Constitution autour des débats pour éclairer l’opinion sur cette question de nouvelle Constitution.

 

Facely Diawara

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français