The news is by your side.
ban-enicem

Mobilisation de militants : Fodé Oussou lance un défi au RPG Arc-en-ciel et à la CODENOC

21

Après les manifestations des semaines dernières contre le 3eme mandat en Guinée, les organisateurs se félicitent de la mobilisation des partisans du FNDC et lancent un défi aux promoteurs du 3ème mandat.

Dans un entretien accordé à Conakryinfos.com, le vice-président de l’UFDG, Fodé Oussou Fofana dont le parti est membre du FNDC, a accusé les partisans du changement constitutionnel, d’user du nom d’Alpha Condé pour pouvoir mobiliser.

« Depuis 2010, on n’avait pas eu une marche pacifique réussie comme celle du 07 novembre dernier. Cela est une réponse du peuple de Guinée pour prouver aux pyromanes que si eux, ils prennent l’argent de l’État, ils ferment les hôpitaux, ils habillent les militaires en tenues civiles, nous on n’a besoin de rien pour donner à la population. Eux ils ont des clients, nous on a des militants, des militants convaincus. J’espère que monsieur Alpha Condé va décoder ce message du peuple », a-t-il déclaré.

Selon lui, s’ils pensent qu’ils peuvent mobiliser, ils n’ont qu’à laisser monsieur Alpha Condé tranquille, et organiser une manifestation.

« Je lance un appel aux membres de la CODENOC, au RPG Arc-en-ciel et au gouvernement. S’ils sont capables de mobiliser, ils n’ont qu’à laisser monsieur Alpha Condé tranquille. Ils n’ont pas faire une marche de la Tannerie au Palais du Peuple, le RPG plus la CODENOC, on va voir ce qu’ils ont. Car ces gens-là n’ont rien. C’est une association de partis politiques parmi lesquels il y a des partis qui n’ont même pas de siège (…) », a martelé M. Fofana.

« Mais comme monsieur Alpha Condé aime les gens qui le trompent. Il n’a qu’à continuer à donner l’argent de la Guinée à des gens qui racontent des histoires. Vous avez vu : ils n’ont pas pu mobiliser à Kissidougou, pourtant la majeure partie des membres de la CODENOC sont de la Forêt, mais ils ne sont plus crédibles en Forêt », a dénoncé Fodé Oussou Fofana.

Prudence avec la nouvelle date proposée par la CENI

Selon Fodé Oussou Fofana, l’opposition doit être méfiante avec la date du 16 février 2020 proposée par le président de la CENI, Me Salif Kébé.

« Il faut qu’on se retrouve pour savoir si on peut continuer à croire Monsieur Lebègue. Parce que quand un arbitre n’est pas juste, on ne peut pas avoir confiance au résultat qui va arriver ; parce qu’il a perdu notre estime et notre confiance. On ne lui porte plus confiance. Et on ne peut pas accepter d’aller à des élections auxquelles on ne croit pas la transparence. Mais pour le moment comme il n’a annoncé que la date, nous attendons qu’il donne le chronogramme. Lorsqu’il va donner le chronogramme, on va voir les activités et ensuite on verra si les activités sont dans les délais légaux. Et à partir de là, on pourra prendre une décision. Mais ce qui reste clair, c’est qu’on n’a pas confiance au président de la CENI. C’est si au cours d’un match, vous n’avez pas confiance à l’arbitre, ce n’est pas la peine de démarrer le match (…) », a indiqué M. Fofana.

 

Siradio Kaalan Diallo

Tel : 622 56 62 43

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français