The news is by your side.
ban-enicem

Empêchés de retirer les corps à la morgue : les familles et membres du FNDC remettent l’enterrement pour demain jeudi

31

Fortement mobilisés ce matin, les membres du Front National pour la Défense de la Constitution accompagnés des familles des victimes à la morgue de l’hôpital Ignace Deen pour rendre un dernier hommage aux onze victimes des événements du 14 octobre dernier.

Une cérémonie d’inhumation qui a finalement été empêchée, selon les membres du FNDC par les autorités gouvernementales.

Très tôt ce mercredi matin les gendarmes ont érigé des barrages interdisant tout accès au niveau de la morgue de l’hôpital Ignace Deen.

Le leader de l’Union des Forces Républicaines, Sidya Touré qui a effectué le déplacement se dit indigné par le comportement des autorités.

Selon, le président de l’UFR cela se traduit par la volonté manifeste du gouvernement sous prétexte que les corps ne sont pas encore disponibles.

Aux dires de Sidya Touré, les procédures d’autopsies avaient pris fin depuis hier dix sept heures. Il soutien également que toutes les préparations rituelles pour que l’enterrement de ces victimes se fasse aujourd’hui.

« Les informations qu’on nous a donné hier à dix sept heures les corps étaient disponibles. Ce qui restait étaient les rapports d’autopsies à signer et ce cela pouvait être fait à n’importe quel moment. Donc ce qui se passe aujourd’hui relève de la décision politique pure. Voilà ce que nous déplorons », a-t-il fustigé.

Pour cet autre  membre du FNDC en la personne de Abdoulaye Diallo, si tout va bien demain c’est vraiment pour retirer les corps et aller les enterrés.  Une décision qui d’ailleurs fera l’objet d’un communiqué ont laissé entre les responsable du FNDC.

Facely DIAWARA

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français