The news is by your side.
ban-enicem

Communales: Elie Kamano plus que jamais convaincu d’être le futur maire de Matoto

28

elie_kamano[dropcap]U[/dropcap]n collectif d’artistes, de jeunes citoyens et d’acteurs de la Société civile vient d’investir l’artiste Elie Kamano candidat indépendant à la mairie de la plus grande commune du pays. Une sollicitude de la Jeunesse s’organise maintenant pour son avenir (JOMA) que le reggaeman a acceptée volontiers après de mûres réflexions. Les raisons qui ont prévalu à cela, les stratégies mises en place pour gagner ce combat,  ce que les populations de Matoto peuvent attendre de lui une fois élu et ce qui milite en sa faveur dans cette lutte, voilà entre autres sujets que le musicien aborde dans cette interview exclusive accordée à notre rédaction.

Mais déjà dans sa conquête, l’artiste dit ne voir aucun adversaire de poids. Convaincu donc de sa victoire au soir de ces consultations, Elie Kamano ne trouve sur son chemin aucun concurrent qui puisse lui barrer la route et l’empêcher de devenir maire de cette commune qui lui a tout donné et qu’en revanche il veut aider à sortir de sa léthargie actuelle.

Lisez !

Conakryinfos.com : En prélude aux élections communales en vue, vous venez d’être investi par des jeunes, des acteurs de la Société civile, ainsi que vos confrères artistes comme leur candidat à la mairie de Matoto. Qu’est-ce qui a motivé cela ?

Elie Kamano : Je ne saurai vous dire ce qui a motivé cela. A ce que je sache, ces jeunes sont conscients, comme je l’ai toujours dit, de mon combat dans l’éveil des consciences et de ma stabilité en tant qu’artiste. Et j’avoue que tout au début, je n’étais pas motivé. Je ne voulais vraiment pas adhérer à cette idée. Parce que je n’étais pas préparé à cela. Mais au fur à mesure qu’on s’est concerté, j’ai fini par accepter. Voilà !

Vous prenez part à ces consultations avec des concurrents pas des moindres comme l’ancienne ministre des Sports, Domani Doré. Quelles sont les stratégies que vous comptez mettre en place pour parvenir au bout de votre combat ?

Moi, j’ai déjà mené mon combat depuis très longtemps. Je ne viendrai pas pour distribuer de l’argent ou pour vendre des illusions aux populations de Matoto, comme ils ont l’habitude de le faire. Moi, je l’ai toujours dit. Dans ce combat, ma stratégie est connue de tous les Guinéens. C’est-à-dire, c’est ma constance et ma stabilité qui font que le peuple a confiance en moi. Donc, si eux ils pensent qu’ils peuvent ou pourront constituer des obstacles pour moi, c’est déjà une bataille perdue à l’avance. Parce que moi, je ne considère pas ces gens comme un poids devant moi. Ils ne font pas le poids du tout. Puisque les faits sont là. Chacun a un passé dans ce pays. Ils ont eu la chance ou la malchance de gérer. Parce qu’aujourd’hui, ils sont rattrapés par le passé. Maintenant, c’est au peuple de choisir ceux qui vont être à la tête de sa destinée. On verra.

Au soir de ces élections communales, si le verdict est rendu en faveur du candidat Elie, qu’est-ce que les populations de Matoto peuvent attendre de vous ?

Un grand changement, à tous les niveaux. D’abord, le changement ce n’est pas de construire des buildings, de changer des maisons, de réhabiliter ceci ou cela. Non ! Le changement d’abord, c’est la mentalité. Il va falloir que l’inspiration que je donne aux jeunes, cette référence que je suis en tant qu’artiste, par rapport à mes messages, il va falloir que je transmette cela dans les actes. Et si je suis élu, le changement sera visible. Parce que tout simplement, les acquis destinés au développement et à l’émergence de Matoto seront utilisés pour le bien-être des populations de ma commune. Malheureusement aujourd’hui, ceux qui prétendent ou qui veulent être maires à Matoto se sont inscrits dans une course où ils savent qu’il y a un pactole à la mairie. Ils veulent mettre la main dans la pâte pour continuer à voler et à piller le bien des populations de Matoto. Et c’est face à ce comportement, devant cette attitude que nous devons nous ériger en tant jeunes citoyens de Matoto pour essayer de barrer la route à ces voleurs, à ces hommes déjà corrompus par le passé pour ne pas qu’ils continuent, comme dans un royaume, à mettre à genoux notre commune.

Etes-vous convaincu de remporter la victoire lors de ces élections ?

J’en suis convaincu à cent pour cent.

Et qu’est-ce qui milite en faveur d’Elie Kamano en ce sens ?

C’est toute la population de Matoto, cette jeunesse, ces femmes qui sont aujourd’hui dans l’esprit de la vérité, dans un esprit démocratique et qui savent faire la part entre ceux qui se sont battus pour la Guinée et ceux qui ont pillé la Guinée en la mettant à genoux. L’histoire est têtue. Les faits sont têtus. Mais, le peuple n’est pas dupe. Tout le monde sait ce que j’ai fait durant la dernière décennie. Et tout le monde sait ce que j’ai fait de ma carrière. Si j’avais été un artiste corrompu, un artiste qui avait pris part aux mouvements politiques ou un artiste qui a fait la campagne d’un politicien, je n’oserais même pas levé le petit ici pour dire devant un citoyen que j’aspire à être maire à Matoto. Je n’oserais pas le faire. Mais si aujourd’hui je le fais, c’est compte tenu de cette crédibilité que j’inspire au peuple, de cette constance dans le combat que j’ai toujours mené. Et je compte sur le peuple, je compte sur les femmes, je compte sur la jeunesse de Matoto. Je suis sûr que je vais remporter ces élections. Parce que j’ai beaucoup plus d’atouts que tous ces gens qui viennent en course avec moi, et qui ne font aucun poids d’ailleurs. Peut-être, le poids que fait Domani Doré, c’est le fait qu’elle ait été ministre de la République. C’est tout ! Parce que c’est de ce titre-là qu’il s’agit. Reste à savoir si elle a bien travaillé, si elle a posé des actes positifs qui ont marqué l’esprit des Guinéens. C’est ça l’histoire. Il ne s’agit pas d’être nommé à un poste. Il s’agit de marquer son passage pour que cela vous serve dans l’avenir. Mais si vous ne posez pas d’actes positifs, je crois que ça vous rattrape toujours.

Un message à l’endroit des citoyens de Matoto ?

Je veux que les gens soient sereins et qu’ils arrêtent maintenant de se tromper de personnes auxquelles ils confient leur destinée, leur commune. Il faut que les gens soient sereins, parce que les vendeurs d’illusions vont encore commencer à distribuer de l’argent. Ils vont encore commencer à regrouper des jeunes, à vendre les illusions et à mentir aux jeunes. Cela doit cesser maintenant. Parce qu’on doit venir avec un seul slogan : les jeunes pour les jeunes. Il va falloir que les jeunes soient dans l’esprit des jeunes pour le développement et l’émergence de Matoto. C’est ce que j’ai envie de dire aux électeurs. Qu’ils sachent faire la différence entre ceux qui se sont servis de ce pays et ceux qui ont servi ce pays. Ce, dans n’importe quel domaine que ça soit.

Réalisée par Mady Bangoura    

00224 664 29 48 51

Conakryinfos.com

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français