The news is by your side.
ban-enicem

Lancement à Conakry de l’atelier sur le renforcement des capacités des acteurs de la pêche artisanale

17

adepag1[dropcap]L[/dropcap]’Association pour le développement de la pêche artisanale et de l’aquaculture (ADEPAG) a organisé mardi 26 avril à l’hôtel de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, un atelier de renforcement des capacités des organisations professionnelles de la pêche artisanale, a-t-on constaté.

Cette rencontre qui se poursuivra jusqu’au 29 avril prochain, a connu la présence du directeur national des pêches et de l’économie maritime, Amara Kaba, du Secrétaire général exécutif de l’ADEPAG, Moussa M’Bèngue, du Représentant de l’Union nationale de la pêche artisanale de Guinée, YaKhouba Cissé.

On y notait également, la présence de Mme Aminata M’Bèngue, Coordinatrice du projet de renforcement de la bonne gouvernance de la pêche artisanale au sein des organisations professionnelles des sept pays membres  de la sous-région et de Mme M’Balia Sangaré, présidente de l’ONG ADEPAG.

Dans son discours de bienvenue, la présidente de l’ADEPAG a présenté le projet avant de définir les approches de l’atelier de formation.

Pour Mme M’Balia Sangaré, cette rencontre des acteurs de la pêche artisanale a pour point focal, le financement de deux projets qui ont été retenus lors de la précédente assise, notamment un hangar de fumage à Koukou dans Boffa et le projet d’assainissement du  port  de  Boulbinet à Conakry.

Quant à Amara Kaba, Directeur national des pêches, représentant du ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, il s’est réjoui de l’organisation de cet atelier de formation, avant de réaffirmer l’engagement de son département à accompagner les initiateurs pour renforcer les capacités des organisations professionnelles du monde artisanal de Guinée.

« Ce renforcement des capacités passera par les organisations professionnelles plus fortes, capables de participer à l’élaboration et le suivi des politiques dans le domaine de la pêche. », a-t-il déclaré.

« Notre département doit créer les meilleures conditions de vie aux travailleurs de l’union nationale des pécheurs et non pas leur donner les moyens tout simplement », a précisé M. Kaba.

adepagDe son coté, Moussa M’Bèngue, le Directeur exécutif de l’organisation professionnelle de la pêche artisanale des les sept pays de la sous-région, il a rappelé que des actions de ce genre, financées par son ONG, ont déjà démarré dans les pays membres depuis décembre 2015, tout en ajoutant que ces actions vont se poursuivre jusqu’en 2018.

Il a ainsi cité la réalisation de 21 projets à caractère collectif avec un financement à hauteur d’un milliard de francs CFA, afin dit-il, de mettre fin aux rivalités dont le secteur de la pêche souffre en Afrique.

M. M’Bèngue a rappelé l’objectif de l’atelier qui vise le renforcement de la bonne gouvernance dans le secteur de la pêche au sein des organisations professionnelles de la pêche artisanale dans les sept pays membres de la commission sous-régionale des pêches en Afrique de l’ouest.

Parlant des actions déjà réalisées par son ONG, M. M’Bèngue a ainsi cité la formation de 21 leaders de la pêche artisanale, le financement de 7 projets d’actions collectives et l’enclenchement de dynamiques partenariats et d’alliance.

M. M’Bèngue s’est également réjoui de la création en Guinée d’une direction nationale des pêches artisanales, qui marque une expression vivante de la vision de l’État pour faire de la pêche artisanale un sous-secteur stratégique.

A la fin de la cérémonie d’ouverture de l’atelier, les partenaires techniques et financiers ont été remerciés, ainsi que la présidente de l’ADEPAG, Mme M’Balia Sangaré, pour leur appui  à la promotion  de  l’association.

Facely Diawara

Tel: 666-51-00-26

Conakryinfos.com

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français