The news is by your side.
ban-enicem

Urgent : décès du trompettiste du Bembeya Jazz Achken Kaba

35

[dropcap]L[/dropcap]e trompettiste du célébrissime orchestre Bembeya Jazz national Mohamed Achken Kaba vient de tirer sa révérence ce vendredi 27 février 2015 (6H30) à Conakry, des suites d’une longue maladie, a-t-on appris d’une source proche de sa famille.

Achken Kaba en action avec son groupe, le Bembeya Jazz de Guinée.
Achken Kaba en action avec son groupe, le Bembeya Jazz de Guinée.

 

 

 

Achken Kaba était malade depuis trois ans. Il rejoindra sa dernière demeure ce vendredi 25 février au cimetière de Kameroun à Conakry.

Il était membre fondateur et 2e chef d’orchestre du Bembeya Jazz né en 1961 en tirant son nom d’une rivière (Beyla) de la préfecture de Beyla au sud-est de la Guinée.

Après avoir fait la pluie et le beau temps sous le régime du président Sékou Touré, les sociétaires du Bembeya Jazz, aujourd’hui dirigé par le guitariste Sékou Diabaté surnommé Diamond Fingers, tirent actuellement le diable par la queue avec une absence totale de soutien de la part de l’Etat guinéen.

Faute de soutien, la plupart des musiciens de ce groupe emblématique qui tend vers  »la disparition », sont aujourd’hui minée par des maladies qui leur ouvrent grandement la porte au cimetière.

La Rédaction de Conakryinfos adresse, au nom de ses lecteurs, ses condoléances les plus attristées à la famille de Mohamed Achken Kaba et à toute la famille culturelle de Guinée.

Paix à l’âme d’Achken Kaba, le ‘’stratège’’ de l’orchestre Bembeya Jazz national. Amen !achken_kaba_bembeya_jazz

Mohamed Sylla

Conakryinfos.com

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français