The news is by your side.

Kindia : Une vingtaine d’employés de QNET déférés à la prison civile pour ‘’escroquerie’’

155

Vingt-un agents de QNET rebaptisé « Infinity » viennent ont été interpellés ‘’ pour escroquerie’’ mercredi par la gendarmerie régionale et conduits au tribunal de première instance de Kindia.

De sources concordantes, ces travailleurs de QNET ou Infinity offraient un service des produits à travers une vente en ligne. Ils sont poursuivis pour des faits présumés d’escroquerie.

Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kindia, Ahmadou Diallo a dans un entretien accordé mercredi à Conakry Infos a expliqué les circonstances dans lesquelles ces personnes ont été arrêtées.

« Il s’agit de la région gendarmerie de Kindia qui a exploité un renseignement fourni par un informateur. Comme quoi, il y a une structure de QNET qui a changé de dénomination sociale et qui se fait appeler aujourd’hui « Infinity » qui offre comme service des produits à travers une vente en ligne. Vous venez, vous donnez de l’argent. Et ils vous promettent de produits. Vous n’avez pas votre argent, vous n’avez pas vos produits. N’est-ce pas une escroquerie au sens large de l’article 403 du code pénal ? C’est le fait ! », a-t-il déclaré.

Poursuivant la description de ces jeunes, le procureur a ajouté : « Ils sont au total 21 personnes dont 5 filles inculpées pour une affaire d’escroquerie.  Parmi ces jeunes dont l’âge varie entre 30 à 35 ans, existent des Guinéens et des étrangers. Ces citoyens interpellés, sont poursuivis pour des faits présumés d’escroquerie. Mais tenez-vous bien !  Infinity n’a même pas produit un document d’établissement. N’est-ce pas la preuve de l’existence d’un agrément pour leur institution. Alors, des citoyens en souffrent et puisque nous sommes là pour la protection des citoyens et leurs biens, il ne fallait pas croiser les bras. Nous avons été informés par la région de la gendarmerie à laquelle on a instruit d’aller les chercher pour qu’on fasse la lumière autour. Nous ne disons pas d’emblée qu’ils sont coupables. Nous ne disons pas non plus qu’ils sont innocents. La procédure le démontrera. L’enquête de police est terminée, la procédure a été transmise au parquet. Nous avons jugé nécessaire vu la complexité de l’affaire d’ouvrir une information au niveau du juge d’instruction qui est le laborantin pour une juridiction répressive (…). », a indiqué el procureur de la République près le tribunal de première instance de Kindia, Ahmadou Diallo.

 

Rachid Camara depuis Kindia

Correspondant de Conakry Infos

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français