The news is by your side.

Ibrahima Sory 2 Tounkara : « Ce procès n’est pas un procès ethnique ou régionaliste. »

1 749

Le président du tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’appel de Conakry, Ibrahima Sory 2 Tounkara a rappelé à l’ordre mercredi, toutes les parties prenantes au procès des événements du 28 septembre 2009, où plus de 156 militants de l’opposition ont été tués au stade 28 septembre par des éléments de la garde présidentielle sous la junte dirigée par le capitaine Dadis Camara.

Cette précision du président du tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry, Ibrahima Sory 2 Tounkara intervient après l’annonce de menace faite par le procureur. Selon le président du tribunal, ledit procès n’est pas dirigé contre une ethnie ou une région.

« Le tribunal informe les acteurs de ce procès qu’elle n’acceptera pas certains propos, surtout ethniques ou régionalistes. Ce procès n’est pas un procès ethnique ou régionaliste. Ce procès est organisé pour la manifestation de la vérité comme je l’ai tantôt dit. Ce sont des Guinéens qui sont là parce que toutes les composantes du pays sont représentées dans ce procès. Donc, ce n’est pas dirigé contre une ethnie ou une région. Il faudrait que tous les acteurs comprennent cela.  Donc, celui qui tenterait de s’aventurer sur ce terrain, le tribunal sera obligé d’aller à l’extrême, lui demander même l’expulsion. Même si c’est le ministère public, comme l’audience ne peut pas se tenir sans lui, on sera obligés d’ajourner le procès (…). », a-t-il mise en garde.

« Une fois de plus, que chacun sache ce pourquoi on est là. Toutes les parties doivent concourir à la manifestation de la vérité. On ne doit pas transformer ce procès en un débat ethnique ou régionaliste. On n’est pas là pour ça (…). », a martelé Ibrahima Sory 2 Tounkara.

Le président du tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’appel de Conakry a tenu ces propos lors de la comparution à la barre du colonel Claude Pivi, accusé de ‘’pillages, de tortures’’, etc. lors de la journée du 28 septembre 2009 et jours suivants.

Kadiatou N’Diaye

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français