The news is by your side.

Colonel Abdoulaye Chérif Diaby à la barre : « Le 28 septembre, j’ai vu 57 corps et beaucoup de blessés.’’

239

Les comparutions dans le procès des événements du 28 septembre 2009 se poursuivent au tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’appel de Conakry.

Ce lundi 14 novembre 2022, c’est au tour de l’ex-ministre de la Santé et de l’Hygiène publique d’alors, le colonel Abdoulaye Chérif Diaby, d’être entendu.

A la barre, il dit à avoir vu 57 corps qui ont été reçus dans les morgues des deux grands hôpitaux du pays notamment les CHU d’Ignace Deen et de Donka.

Selon l’officier supérieur, après leur identification, les corps des victimes ont été restitués aux différentes familles à la Grande Mosquée Fayçal de Conakry par l’ex ministre des Affaires religieuses, Moustapha Koutoubou Sanoh et les religieux.

« Le 28 septembre 2009, j’étais en route pour Coyah quand j’ai reçu un appel du chef d’état-major général des armées d’alors, Oumar Sanoh m’informant que ça n’allait pas au stade 28 septembre et qu’il y avait des blessés. Du coup, j’ai appelé la directrice générale de l’hôpital Donka, Fatou Sikhé Camara pour lui dire d’envoyer deux ambulances au stade. Et, quelques minutes après, la directrice m’a rappelé pour me dire qu’ils ont envoyé beaucoup de blessés. Donc, je me suis retourné pour aller voir ce qui se passait (…). », a-t-il expliqué.

« Après des démarches pour la prise en charge des blessés, je suis allé voir le président Dadis pour lui expliquer l’ampleur de ce qui se passait à l’hôpital. C’est ainsi que je lui ai demandé la mise à disposition des moyens financiers. Donc, sur le champ, Dadis a appelé le ministre des Finances et le Gouverneur de la Banque centrale. Et, un montant de 1 milliard 422 millions de francs guinéens a été débloqué par Dadis pour la prise en charge de tous les blessés. Et, j’ai mis le montant à la disposition du comité médical. Et, à ce que je sache, tous les blessés ont été pris en charge. J’avais confié le dossier au Dr Namory Keïta. Ce jour, j’ai vu beaucoup de blessés et 57 corps qui ont été reçus par le CHU Ignace Deen et de Donka. Et, que ce sont ces 57 corps qui ont été restitués à la mosquée Fayçal par le ministre Koutoubou Sanoh et les religieux. Selon les informations que j’ai reçues des médecins, il y a eu des blessés par armes blanches et par armes de guerre (…). », a indiqué l’ex-ministre de la Santé de la junte dirigée à l’époque par le capitaine Moussa Dadis Camara.

Jusqu’à la levée de la suspension de l’audience, l’accusé était toujours à la barre pour répondre aux questions des avocats.

Mohamed Sylla

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français