The news is by your side.

Alpha Blondy s’en prend à l’ONU : «La pauvreté de l’Afrique est voulue»

44

Le chanteur ivoirien de reggae Alpha Blondy, de son vrai nom Seydou Koné, s’en est pris à l’ONU s’agissant de la guerre en Ukraine. Le chanteur de «Opération coup de poing» était l’invité de TV5 Monde, dans le cadre de la promotion de son prochain album «Eternity».

«Le pompier pyromane, c’est l’irresponsabilité des cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies. Les humains se sont dotés de cette organisation pour ne plus que cette bestialité, cette sauvagerie, cette animalité ne se reproduise sur la terre. Mais malheureusement, ce sont eux qui sont devenus les cinq plus grands marchands d’armes. Aujourd’hui en Ukraine, l’empoignade au détriment du peuple ukrainien, c’est encore eux. Je les incite à se ressaisir», a dénoncé Alpha Blondy.

Le musicien ivoirien estime que «tenir une planète comme ça en otage, c’est illégal, c’est inhumain». S’adressant aux Nation Unies, il lance : «si vous êtes forts, c’est parce que nous vous rendons forts, vous devez apprendre à respecter cela». Et de demander : «vous servez à quoi ?». Il répond : «vous servez à éviter les guerres». Seulement, déplore-t-il, «c’est vous qui créez toutes les guerres. Après, vous venez nous embêter en Afrique avec des djihadistes que vous avez armés. Parce que ces djihadistes, ils ne sont pas Africains. Ce sont vos djihadistes».

La star ivoirienne a par ailleurs magnifié la nouvelle posture de nouveaux leaders tels qu’Ousmane Sonko, Kémi Séba et autre Nathalie Yamb. Alpha Blondy trouve toutefois humiliante l’attitude du Président Macky Sall qui, en sa qualité de président en exercice de l’Union Africaine, a rencontré le dirigeant russe, Vladimir Poutine, à qui il a demandé, au nom de l’Afrique, de libérer les stocks de céréales. Le reggaeman estime par ailleurs que la pauvreté de l’Afrique est «voulue, calculée et préméditée parce que la pauvreté de l’Afrique soulage beaucoup l’Occident».

Conakry Infos avec Afriki

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email
À LIRE AUSSI
English English Français Français